mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart mer. 4 mai 2016 4/5/2016 Édition du matin

Compte de campagne de Sarkozy rejeté : l'addition pourrait être salée

21 décembre 2012 | Par Mathilde Mathieu

La commission chargée de contrôler les comptes de campagne a rejeté celui de Nicolas Sarkozy pour 2012. Trop de dépenses « omises ». Si le Conseil constitutionnel confirme cette décision, l'ancien chef de l'État devra tirer un trait sur le remboursement de ses frais de campagne. Les sommes en jeu sont colossales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a reçu le courrier dans sa boîte vendredi matin : la commission chargée de contrôler la régularité des comptes de campagne pour la présidentielle 2012 a rejeté le sien (comme l'a révélé L'Express). « Il reste calme, assure Philippe Briand, son mandataire financier, que l’ancien chef de l’État a aussitôt appelé. Mais Nicolas trouve qu’il y a deux poids, deux mesures ! » Philippe Briand a d’ores et déjà annoncé un recours devant le Conseil constitutionnel, qui se retrouve du coup dans une situation insupportable : dans les prochains mois, les « Sages » vont devoir trancher le sort d’un des leurs, Nicolas Sarkozy étant membre de droit du Conseil (en tant qu’ancien chef de l’État). Il ne devrait pas siéger, fait tout de même savoir son cabinet au Parisien.