La fronde des franchisés Carrefour

Par

Carrefour a bien failli être racheté par les Canadiens de Couche-Tard, avant que Bruno Le Maire ne s’y oppose. Le groupe connaît une grave crise interne. Cinq ex-franchisés racontent « un enfer où tout s’imbrique », la pression financière et le harcèlement moral.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis mercredi 13 janvier, Carrefour, l’enseigne aux 100 000 salariés, s’était rapprochée du groupe canadien Couche-Tard, pour un possible rachat. Le soir même, le ministre de l’économie Bruno Le Maire s’y opposait au nom de la protection d’une entreprise stratégique. Dans un communiqué commun paru au soir du samedi 16 janvier 2021, les deux géants de la distribution alimentaire annonçaient l’interruption des discussions.