Européennes : stupeur ou tremblement ?

Par

La campagne européenne s'engage dans une certaine indifférence et un certain effroi... L'hypothèse d'un Front national à un très haut niveau, voire carrément en tête, est possible, mais à relativiser. Depuis vingt ans, les européennes ont l'habitude de créer des stupeurs d'un soir, qui se réduisent à des tremblements, quelques semaines ou quelques mois plus tard. À une exception près : 1984...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À peine remis de leur cécité municipale, les instituts de sondage, toujours extralucides, nous proposent désormais leurs visions pour les européennes, avec l’annonce d’un duel entre l’UMP et le Front national, le PS étant à la ramasse. Ils ont moins de chance de se tromper. Leurs pronostics sont moins aléatoires pour les élections générales que pour les élections locales.