Documentaire. « Ecchymoses », dans le huis clos d'une infirmerie scolaire

Par Mediapart & Images en bibliothèques

L'infirmerie d'un collège est un sas où l'on vient soulager une entorse, un mal à la tête, et parfois confier des choses bien plus graves. C'est un lieu où les adolescents parlent, si tant est qu'une infirmière comme Annick les écoute. Fleur Albert a filmé durant un an l'infirmerie de deux lycées dans le Jura. Son documentaire, visible pendant trois mois sur Mediapart, est un témoignage rare sur la vie de lycéens. Visible sur Mediapart jusqu'au 22 juillet 2015.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l'infirmerie d'un collège se dit la chronique de l’adolescence : le malaise scolaire, social ou familial ; les interrogations sur la vie, l'amour, l'école ; les drames que l'on prend de plein fouet. Le documentaire de Fleur Albert doit beaucoup à la personnalité d'Annick, l'infirmière qui partage son temps entre deux établissements du Jura : bienveillante, attentive, drôle et tenace, elle fait de son infirmerie un refuge où l'on soigne bien plus que les bobos des ados.