Dans l'infirmerie d'un collège se dit la chronique de l’adolescence : le malaise scolaire, social ou familial ; les interrogations sur la vie, l'amour, l'école ; les drames que l'on prend de plein fouet. Le documentaire de Fleur Albert doit beaucoup à la personnalité d'Annick, l'infirmière qui partage son temps entre deux établissements du Jura : bienveillante, attentive, drôle et tenace, elle fait de son infirmerie un refuge où l'on soigne bien plus que les bobos des ados.