«La justice sociale est la grande absente de la loi “climat”»

Par

Pour l'économiste Lucas Chancel, la loi « climat » n’a pas pris en compte le fait que les plus riches sont les plus gros émetteurs de CO2 et, in fine, les premiers à devoir contribuer au financement de la transition écologique. Une question de justice fiscale et sociale sciemment ignorée par le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lucas Chancel est économiste et codirecteur du Laboratoire sur les inégalités mondiales, dont les travaux portent sur l’étude de la répartition des revenus et des patrimoines au niveau mondial, entre pays et à l'intérieur des pays.