La RATP épinglée pour la sécurité sanitaire dans ses bus

Par

Après des contrôles réalisés en avril, l’inspection du travail a mis en demeure l’entreprise de transports publics de mieux protéger ses conducteurs, notamment en désinfectant mieux ses véhicules. La RATP assure que des améliorations ont été apportées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En avril, en pleine explosion de l’épidémie de Covid-19, la santé des conducteurs de bus de la RATP en Île-de-France n’était pas assurée. C’est du moins l’avis du directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). Dans un courrier de mise en demeure daté du 13 mai, que révèle Mediapart, celui qui chapeaute l’inspection du travail à Paris et en Île-de-France, estime qu’« il existe une situation dangereuse liée au risque de contamination croisée et manuportée pour les machinistes-receveurs [les conducteurs de bus – ndlr] résultant du non-respect par l'employeur des principes généraux de prévention ».