Au département de l’Hérault, les femmes dans le viseur

Après les révélations de Mediapart sur les problèmes de management à la direction de la communication du département de l’Hérault, la parole se libère. Treize femmes racontent leur souffrance au travail. Plusieurs d’entre elles mettent en cause le président Kléber Mesquida pour des violences sexuelles qu’il nie catégoriquement.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Montpellier (Hérault).– « Lorsqu’on est une femme, de nombreux obstacles se dressent sur notre chemin pour faire valoir cette égalité et, plus largement, nos droits. Ces questions doivent être prises à bras-le-corps », écrit le président du conseil départemental de l’Hérault Kléber Mesquida, en préambule du dernier « Guide pratique » qu’il édite tous les 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal