Enseignement privé : les étudiants étrangers écartés

Par

Un décret retire la possibilité aux étudiants étrangers de se présenter aux concours de l'enseignement privé. Simple ajustement technique pour le ministère. Mais certains n'hésitent pas à parler de xénophobie latente dans l'enseignement catholique privé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le décret, publié dans la moiteur du mois d’août, fixe les nouvelles conditions de recrutement et de formation initiale dans l’enseignement privé. A priori, rien de bouleversant. Une simple adaptation aux nouveaux concours version Peillon, avec pour l’enseignement privé, quelques petites avancées : création d’une liste complémentaire de candidats, modalités de formation similaires au public… Les syndicats majoritaires du secteur ont d’ailleurs, dans l’ensemble, salué un texte qui rapproche les concours de l’enseignement privé de ceux du public.