Blanquer réussit l’exploit de braquer le syndicat historique des profs de droite

Par

Depuis plusieurs mois, le Snalc, syndicat aux positions éducatives conservatrices et longtemps classé à droite, fait sa mue. Sous l’impulsion de son nouveau président, Jean-Rémi Girard, l’organisation s’allie aux organisations de gauche pour lutter contre un adversaire devenu commun : le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il va falloir s’habituer. Le logo du Snalc, syndicat de professeurs classé à droite depuis un siècle, a priori l’organisation enseignante la plus « Blanquer-compatible », a fait son apparition dans les cortèges de manifestants, les piquets de grève, les appels à la rétention des notes du bac. À elle seule, cette petite révolution dit l’ampleur du malaise engendré, depuis deux ans, par les méthodes du ministre de l’éducation nationale.