La Russie se porte garante du retrait kurde de la frontière syro-turque

Par
La Turquie et la Russie se sont entendues mardi sur un départ des combattants de la milice kurde syrienne YPG d'une zone de 30 km de profondeur le long la frontière syro-turque, ce qui va permettre d'éviter une reprise de l'offensive des forces d'Ankara, a annoncé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SOTCHI, Russie/ANKARA (Reuters) - La Turquie et la Russie se sont entendues mardi sur un départ des combattants de la milice kurde syrienne YPG d'une zone de 30 km de profondeur le long la frontière syro-turque, ce qui va permettre d'éviter une reprise de l'offensive des forces d'Ankara, a annoncé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.