A Sens, la candidate LREM accusée d’avoir détourné de l’argent

Par

Claude Vivier Le Got est soutenue par La République en marche pour les élections municipales de la ville de l’Yonne. Selon nos informations, la candidate, condamnée à un an d’inéligibilité en 2015, a utilisé l’argent de son ancienne entreprise pour financer des travaux de rénovation dans sa maison et les frais de scolarité de son fils.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Exemplarité et renouvellement. Ces deux maîtres mots sont au cœur du « progressisme municipal », doctrine floue censée guider les investitures de La République en marche (LREM) pour les prochaines élections municipales de mars 2020. À Sens (Yonne), cette double exigence est mise à mal par le choix de l’ancienne conseillère municipale Claude Vivier Le Got, membre du Mouvement radical, allié du parti fondé par Emmanuel Macron.