Garde alternée systématique: les dangers du projet

Par

Une proposition de loi du MoDem, examinée à l'Assemblée le 22 novembre, veut faire de la résidence alternée des enfants la règle en cas de séparation des parents. Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE) dénonce un « véritable danger pour les femmes victimes de violences et leurs enfants ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En plein débat sur les violences faites aux femmes, une proposition de loi du MoDem, soutenue par la majorité LREM, pose la garde alternée comme principe de base en cas de séparation des parents. Le texte, déposé par le député MoDem Philippe Latombe, indique vouloir instaurer « le principe général de résidence des enfants chez chacun de leurs parents, afin de traduire leur égalité, cela toujours dans le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant ». Il doit être examiné le 22 novembre 2017 en commission des lois de l’Assemblée nationale et le 30 novembre en séance publique.