Le gouvernement enterre la taxe carbone. Notre dossier

Par
François Fillon a annoncé, mardi matin devant les parlementaires UMP, l'abandon de la taxe carbone, cette réforme voulue et encore défendue ces derniers jours par Nicolas Sarkozy. Face à l'opposition grandissante de sa majorité, et du président du groupe UMP à l'Assemblée, Jean-François Copé, le premier ministre jette l'éponge. Depuis la censure du conseil constitutionnel de la loi votée l'hiver dernier, le pouvoir ne savait plus que faire de ce dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Fillon a annoncé, mardi matin devant les parlementaires UMP,l'abandon de la taxe carbone, cette réforme voulue et encore défendueces derniers jours par Nicolas Sarkozy. Face à l'oppositiongrandissante de sa majorité, et du président du groupe UMP à l'Assemblée,Jean-François Copé, le premier ministre jette l'éponge. Depuis lacensure du conseil constitutionnel de la loi votée l'hiver dernier, lepouvoir ne savait plus que faire de ce dossier.