Un site Web place les députés «godillots» sous surveillance

Par
Deux internautes ont bousculé l'Assemblée en lançant le site deputesgodillots.info, sur lequel ils relatent, dans le détail, l'activité – ou plutôt l'inactivité – des députés dans l'hémicycle. Une trentaine d'élus, adeptes des siestes ou du Sudoku, ont déjà été épinglés par ces deux effrontés. Une «victime» radicale de gauche, Sylvia Pinel, les menace aujourd'hui de poursuites, s'ils ne suppriment pas la page qui lui est dédiée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces deux-là commencent à taper sur les nerfs de la représentation nationale. Chaque fois qu'ils surgissent en tribune, armés d'un trombinoscope et d'un calepin, les députés de droite et de gauche se passent le mot: «Faites gaffe! Les mouchards!»