16.000 emplois supprimés en 2010 dans l'éducation

Par

En guise de pot d'adieu aux fonctionnaires de l'éducation nationale, Xavier Darcos leur annonce aujourd'hui, via le journal La Tribune, 16.000 suppressions d'emplois l'an prochain. Après les 13.500 prévues à la rentrée 2009 et les 11.200 de 2008. Il laisse donc à son successeur, Luc Chatel, un terrain sérieusement miné avec des réformes mal engagées. Retour, après deux ans d'exercice, sur dix des engagements de Xavier Darcos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est finalement sur l'annonce de nouvelles suppressions de postes dans l'éducation nationale que Xavier Darcos quitte mercredi 24 juin son ministère. «L'Éducation nationale a le premier budget de la nation, explique-t-il dans La Tribune. C'est pourquoi j'ai proposé de ne pas renouveler 16.000 emplois en 2010, conformément à la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite [le départ de quelque 34.000 agents est anticipé dans l'éducation, NDLR].»