Manuel Valls tente de mettre sa majorité au garde-à-vous

Par

Confrontés à une situation économique catastrophique, l’Élysée et Matignon mènent une grande offensive de rentrée, multipliant les annonces des mesures à venir. Alors que les orientations choisies déconcertent les socialistes, Manuel Valls rappelle à l’ordre sa majorité. Mais le malaise s’étend jusqu’au gouvernement. Un nouveau clash a eu lieu à Matignon. Le gouvernement mène-t-il encore une politique de gauche ? se demandent des socialistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Élysée et Matignon ne veulent voir qu’une tête. Après s’être accordés sur les derniers réglages lors de leur rencontre du vendredi 15 août, le président de la République et le premier ministre déroulent, depuis, leur grande offensive de rentrée, multipliant explications et annonces censées répondre à l’urgence de la situation économique. Mais les avertissements aussi tombent sur tous les membres de la majorité qui pourraient être tentés de contester la politique du gouvernement, voire tout simplement dire leur incompréhension devant cette « politique économique aberrante », comme le dit le député Pierre-Alain Muet. « Il n’y a pas d’alternative », a-t-il été répété aux téméraires qui osaient évoquer au moins un débat sur les orientations gouvernementales. Manuel Valls les accusant par avance de tenir des « propos irresponsables ».