A la télévision, ces autres chroniqueurs qui ferraillent contre l’islamophobie

Par

L’obsession de la télévision pour l’islam ne date pas de l’agression d’une femme portant le voile par un élu du Rassemblement national. Pourtant, certains chroniqueurs classés à gauche par les productions continuent de courir les plateaux pour tenter d’apporter la contradiction. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Scène banale sur le plateau des « Grandes Gueules ». Zohra Bitan, chroniqueuse dans l’émission diffusée sur RMC, analyse l’agression d’une mère qui porte le voile par un élu du Rassemblement national lors d’une sortie scolaire à l’aune de la couleur de son foulard. « L’habit noir ample a une connotation et une signification. La République, par la voix de ses élus, y compris [La République] en marche, se met à genoux et défend l’indéfendable. À moins que cette femme ne connaisse pas la signification de ce qu’elle porte », assène-t-elle.