A Nancy, les précaires s'organisent pour pouvoir se soigner

Par

Se soigner coûte trop cher pour un travailleur précaire ou un retraité dans le besoin. À Nancy, ATD Quart Monde a donc proposé à ces personnes en difficulté de se grouper pour obtenir leur propre contrat de mutuelle. Un exemple qui pourrait inspirer les pouvoirs publics.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Nancy (Meurthe-et-Moselle)