La plainte contre Sud Education crée une double controverse

Sud Éducation organise deux jours de réunion sur le racisme et l’islamophobie dans l’Éducation nationale, avec notamment des ateliers non mixtes. Jean-Michel Blanquer porte plainte contre les organisateurs.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Marine Le Pen ouvre le bal, debout pour applaudir Jean-Michel Blanquer. La presque totalité de l’Assemblée nationale suit le mouvement. Qu’a donc bien pu dire le ministre de l’éducation nationale pour mériter une telle ovation ? Jean-Michel Blanquer a annoncé qu’il allait porter plainte contre le syndicat Sud Éducation de la Seine-Saint-Denis (93). La scène se déroule le 21 novembre, plus d’un mois après l’envoi par Sud Éducation 93 à ses adhérents d’une plaquette sur deux journées d’information syndicale portant sur « l’antiracisme à l’école », prévues pour la mi-décembre 2017.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal