A Evry, la gauche ne s’unit même pas contre Macron

Par

Le PS et EELV ont refusé d’appeler à voter pour la candidate insoumise Farida Amrani qui s’oppose à l’ancien bras droit de Manuel Valls, soutenu par la droite et LREM. Le second tour de la législative partielle a lieu dimanche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rien n’y a suffi. Ni le rejet d’Emmanuel Macron après dix-huit mois d’exercice du pouvoir, ni le mouvement des « gilets jaunes », ni le symbole d’une circonscription scrutée par tous les observateurs, où l’abstention atteint des sommets. Dans l’Essonne, la gauche a échoué à s’unir pour le second tour de la législative partielle de l’ancienne circonscription de Manuel Valls, prévu dimanche 25 novembre.