Manifestation «historique» contre les violences sexuelles

Par et

Ce samedi, au moins 49 000 personnes ont défilé à Paris et plusieurs milliers dans le reste de la France, selon le cabinet indépendant Occurrence, pour dire « stop » aux violences sexistes et sexuelles et aux féminicides. Le collectif #NousToutes, à l’initiative de cette manifestation, salue « la plus grande marche de l’histoire de France contre les violences » sexistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«C’est une marche historique ! » Sur le petit camion qui balade la sono, l’une des organisatrices du collectif #NousToutes s’époumone dans le mégaphone. « Je n’arrive pas à voir l’horizon ! », enchaîne sa collègue. Avant de reprendre les slogans : « So-, so-, so-, solidarité, avec les femmes du monde entier ! ». Il est 16 heures ce samedi 23 novembre, à Paris, et la marche contre les violences sexuelles et sexistes entame sa troisième heure, à l’approche de la place de la République, à Paris, dans une ambiance joyeuse. « On me dit que la queue de cortège n’est pas encore partie à Opéra », se réjouit la militante féministe Caroline De Haas, un talkie-walkie à la main.