Soupçons de pédocriminalité dans une école parisienne: «Toutes les institutions ont failli»

Par et

Alors qu’un animateur d’une école maternelle parisienne a été suspendu après des accusations de violences sexuelles sur des enfants, des parents estiment avoir eu « zéro écoute » des institutions (justice, école, mairie).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le message est arrivé à 23 h 14, un soir de départ en vacances d’hiver. Le 22 février 2019, les parents d’élèves de l’école maternelle Paul-Dubois, dans le IIIe arrondissement de Paris, voient s’afficher un courriel dans leur boîte : « Personnel – École Dubois – Information importante. » La première phrase les laisse sans voix. « Les parents élus tiennent à vous informer qu’un animateur de l’école a été suspendu suite à des faits graves qui lui seraient reprochés. » Ils apprennent que « trois familles ont déposé plainte », que « deux enquêtes sont en cours », « l’une judiciaire, l’autre administrative ».