Courroye: sept avocats en appellent au président

Par

Dans une lettre ouverte au président de la République, septavocats dénoncent «une volonté de prise en main de l'autoritéjudiciaire» dans un dossier qui les oppose à Nicolas Sarkozy et auprocureur de Nanterre, Philippe Courroye. Ce dernier vient en effet dedemander des poursuites disciplinaires contre la magistrate qui ajugé l'affaire dite des «comptes piratés» de M. Sarkozy. Soulignantles liens amicaux unissant le chef de l'Etat et M. Courroye, ainsi que le tourextravagant donné à ce dossier particulier, les avocats demandent au chef del'Etat de prendre position.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Datée du 23 décembre, la missive envoyée à Nicolas Sarkozy est à l'adresse d'un président de la République qui est aussi, selon la Constitution, le «garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire». La lettre des sept avocats demande donc à l'hôte de l'Elysée de dénoncer «l'intolérable pression» exercée par le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, qu'une vieille relation d'amitié unit à Nicolas Sarkozy, dans un dossier intéressant celui-ci au premier chef. Les avocats dénoncent «une volonté de prise en main de l'autorité judiciaire» et suggèrent au chef de l'Etat de prendre position sur «de tels agissements qui mettent en cause les fondements mêmes de notre démocratie».