École publique : « Ce qui est arrivé à Freinet permet de comprendre ce qui se déroule sous nos yeux »

Le parcours des pédagogues Célestin et Élise Freinet, revu par l’historienne Laurence De Cock dans son ouvrage « Une journée fasciste », offre un saisissant parallèle avec les attaques menées par l’extrême droite contre l’Éducation nationale aujourd’hui. Mais aussi les égarements militants à gauche, face au chaos.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De l’ample œuvre et parcours d’Élise et Célestin Freinet, institutrice et instituteur devenus célèbres pour leurs convictions pédagogiques, l’historienne et enseignante Laurence De Cock choisit dans son ouvrage Une journée fasciste (Agone, 2022) de s’arrêter sur une date, celle du 24 avril 1933.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal