Déchets nucléaires : cache-cache géothermique à Bure

Par

Le choix du site d’enfouissement des déchets radioactifs ultimes est contesté car il renferme d’importantes réserves géothermiques, selon des experts. Ces derniers reprochent à l’État d’avoir tronqué ses recherches. La querelle est désormais portée devant la justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors qu’une conférence de citoyens se déroule actuellement pour étudier le projet de Centre industriel de stockage géologique des déchets radioactifs (Cigéo) (voir ici notre enquête), une voix vient raviver la polémique. Encore peu connu du grand public, l'enjeu de ce centre est énorme : c'est là que doivent être enfouis les déchets ultimes de notre système nucléaire. En vingt ans, près de 1,5 milliard d'euros ont été investis dans ce laboratoire.