Insécurité : l'échec des fanfarons

Par

Les statistiques de la délinquance rallument les polémiques entre sarkozystes et Manuel Valls. Le comparatif entre leurs éclats médiatiques communs, et leurs échecs avérés, pourrait les inviter à une certaine modestie...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est reparti. Il a suffi de quelques chiffres pour qu’une bataille mécanique et rituelle oppose la droite façon Sarkozy à la gauche modèle Manuel Valls, sur le thème éternel de l’insécurité. Constat : la polémique est aussi furieuse que systématique. Signe particulier : elle oppose des gagneurs qui ont perdu toutes leurs batailles, mais qui brandissent quand même le V de la victoire pour dénoncer leur adversaire.