«Le temps colonial est devenu un instrument d’action politique»

Par

Alors que Mediapart publie le projet de loi algérien sur la «criminalisation de la colonisation française», l'historien Benjamin Stora décrypte un texte qui marque un durcissement dans les rapports entre Paris et Alger. Et remarque que «la France aime mettre en scène son amnésie sur la question du colonialisme».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que Mediapart publie le projet de loi algérien sur la «criminalisation de la colonisation française», déposé le 13 janvier 2010 par 125 députés algériens au bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) et qui devrait être soumis au parlement au printemps (pour lire la traduction en français, c'est ici), l'historien Benjamin Stora décrypte ce texte qui marque un durcissement dans les rapports entre Paris et Alger: création d'un tribunal spécial algérien, demande d'excuses au gouvernement français par l'Algérie ...