Juppé, Fillon et les centristes : comme il est bon de se démarquer de Sarkozy !

Par

Juppé, Fillon et Jégo étaient en meeting lundi soir en Gironde, histoire de marquer leurs différences. Depuis le retour de Nicolas Sarkozy et face à l'implantation du FN, la droite n'en finit pas de se scinder en deux. Avec un objectif identique, la primaire de 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Pessac (Gironde).- Alain Juppé et François Fillon, côte à côte, pour défendre leur idée du rassemblement de la droite et du centre. Deux candidats à la primaire UMP de 2016 qui s’expriment, ce lundi 23 mars au soir, à 600 kilomètres de la rue de Vaugirard, sur la ligne politique qu’ils entendent définir pour « préparer l’alternance ». Deux des principaux adversaires en interne de Nicolas Sarkozy qui ont séché le bureau politique du lendemain du premier tour des élections départementales, durant lequel le patron de l’opposition a fait valider la stratégie du « ni-ni » déjà confirmée la veille devant les caméras.