Le vrai-faux sérieux budgétaire de Marine Le Pen

La candidate du Rassemblement national, peu à l’aise sur le terrain économique et soucieuse de démontrer le « sérieux » de son projet, a présenté un chiffrage précis des mesures qu’elle défend. Au risque de l’effet boomerang.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le « sérieux » avant tout. Peu à l’aise sur le terrain économique, Marine Le Pen a présenté, mercredi 23 mars, le budget chiffré de son programme, avec une avalanche de chiffres et moult graphiques, comme il se doit. Un budget « sérieux », « crédible », a-t-elle martelé.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal