Prolongation de l’état d’urgence, sixième

Après avoir répété, en campagne, vouloir sortir de l’état d’urgence dès que « possible », Emmanuel Macron a choisi de le proroger jusqu’au 1er novembre. Le temps d’examiner un nouveau projet de loi antiterroriste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La chose est devenue presque habituelle. Au lendemain de l’attentat meurtrier de Manchester (Grande-Bretagne), le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé, ce mercredi 24 mai au matin, que le gouvernement soumettrait en juillet au parlement un projet de loi pour proroger l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre, ainsi qu’un nouveau texte visant à renforcer la lutte antiterroriste. Il s’agira notamment de mieux sécuriser « les grands événements culturels, récréatifs ou sportifs », a précisé le premier ministre, Édouard Philippe.