A Marseille, des femmes prennent en main l’espace public

Dans les quartiers populaires comme ailleurs, la ville est faite par les hommes pour les hommes. Marsactu a interrogé des femmes marseillaises de la Belle de Mai et des quartiers Nord sur leur rapport à l'espace public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2016, plusieurs habitantes de la Belle de Mai à Marseille ont travaillé à réinvestir les espaces de ce quartier populaire du 3e arrondissement dans lesquels elles ne se sentaient pas à l’aise. De façon éphémère, elles ont transformé ces places, terrasses de bar, arrêts de bus et stands de lavage de voitures pour les rendre accueillants pour des usagères. Elles racontent comment la proximité des cités d’habitat social peut avoir un côté plus rassurant que le centre-ville anonyme, mais joue aussi un rôle de contrôle social. Ou comment, à cause des fantasmes masculins, aller laver sa voiture devient un casse-tête.