«Zone d’attente» de Roissy: des étrangers confrontés à des obstacles inédits

Par Nejma Brahim

Durant la crise sanitaire, des étrangers ont été maintenus dans la « zone d’attente » de l’aéroport de Roissy dans des conditions critiquées par des associations. Même des citoyens européens munis de contrats de travail se sont vu refuser l’entrée sur le territoire. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle permet de « maintenir » temporairement les étrangers non admis sur le territoire français, à quelques minutes de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Seul un discret panneau permet de soupçonner la présence de la « Zone d’attente pour personnes en instance » (Zapi 3). Son enceinte est barricadée, avec un dispositif de sécurité conséquent. Ce vendredi 15 mai, la députée Danièle Obono (La France insoumise) sonne à l’Interphone. Personne ne l’attend.