Fraude fiscale: Gaubert, intime de Sarkozy, est condamné à trois ans de prison ferme

Par

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mercredi Thierry Gaubert à trois ans de prison ferme pour « fraude fiscale » et « blanchiment aggravé », neuf jours après une condamnation dans l’affaire Karachi. Durant son procès, ce proche de l’ex-chef de l’État avait fait mine de ne se souvenir de rien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au fil du temps, les traits semblent se creuser sur son visage à mesure que les lignes s’ajoutent sur son curriculum vitæ judiciaire. Après avoir été condamné en 2012 dans le dossier dit du « 1 % logement », après avoir été mis en examen pour « association de malfaiteurs » en février dans l’affaire des financements libyens, après avoir été condamné le 15 juin dernier dans l’affaire Karachi, l’affairiste Thierry Gaubert, protégé de l’ancien président Nicolas Sarkozy depuis plusieurs décennies, a été condamné, mercredi 24 juin, par le tribunal de Paris, à trois ans de prison ferme pour « fraude fiscale » et « blanchiment aggravé ».