« Alain Soral est un aiguillon pour le FN »

Par

Dans un livre-enquête, deux journalistes de StreetPress déconstruisent le « système Soral » et son « facho business » qui draine des millions de clics. Ils démontrent aussi l'influence du polémiste sur le Front national, et ses liens étroits avec des proches de Marine Le Pen, sur lesquels il s'est appuyé pour lancer son mouvement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Du PCF à Égalité et Réconciliation, en passant par le Front national, l'essayiste Alain Soral a un parcours tortueux, qui a abouti à la création avec Dieudonné d'un parti antisémite baptisé « Réconciliation nationale », mais aussi à l'émergence d'un mouvement virtuel qui frôlerait les 7 millions de visiteurs uniques chaque mois. Une popularité bien au-dessus des 200 000 utilisateurs qu'attirent le PS ou Les Républicains.