À Ris-Orangis, la politique anti-Roms du PS

Par

En bordure de la N7, ce camp de Roms est emblé- matique de la gestion socialiste d'un lieu de ce type. Les habitants s'y sentent harcelés par les pouvoirs publics, des services de la mairie aux policiers. Tout est organisé pour les faire partir au plus vite. Des adolescentes ont été embarquées après être allées chercher de l'eau à une borne d'incendie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De l’extérieur, le campement est invisible. À Ris-Orangis, en direction de Grigny, dans l’Essonne, la nationale 7 traverse une zone périurbaine banale. Un Lapeyre, une Halle aux chaussures, un Truffaut, un restaurant La criée. Non loin, la cité de la Grande Borne.