Après le plan du gouvernement: pauvreté, l’urgence oubliée

Par

Le premier ministre a annoncé de nouvelles mesures contre la pauvreté. Insuffisantes, selon les associations d’aide aux plus précaires. Elles estiment qu'un million de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’annonce était initialement prévue à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le 17 octobre. L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine a contraint le gouvernement à prendre une semaine de plus. C’est finalement à l’occasion d’un déplacement dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale d’Emmaüs Solidarité, à Épinay-sur-Orge (Essonne), que le premier ministre Jean Castex a dévoilé ses nouvelles mesures en direction des personnes les plus précaires.