L’Assemblée nationale dit oui à l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Lors de sa « niche parlementaire », La France insoumise a réussi à créer un large consensus autour de sa proposition de loi sur la constitutionnalisation de l’avortement, votée main dans la main avec la majorité. Reste à passer le Sénat, puis un éventuel référendum. À moins que Macron ne se décide à agir.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les députées sont arrivées les yeux humides et sourire aux lèvres, salle des Quatre Colonnes, en chantant l’hymne du Mouvement de libération des femmes (MLF), « Debout les femmes ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal