Femmes en métiers d'hommes : des images pour « apprivoiser la nouveauté »

Par

Dans un très bel ouvrage, la sociologue Juliette Rennes retrace à partir d'un fonds inédit de cartes postales de la Belle Époque une « histoire visuelle du travail et du genre », et montre comment ces femmes qui accédaient pour la première fois à des métiers traditionnellement réservés aux hommes ont fasciné et inquiété leurs contemporains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’arrivée de femmes dans des métiers traditionnellement réservés aux hommes au début du XXe siècle suscite la stupeur des contemporains et alimente tous les fantasmes. « Doctoresse », « avocate », « cochère », « factrice », ces nouvelles figures de la féminité font alors la joie des chansonniers, des auteurs de pièces de boulevard ou de la presse. Le très beau livre de Juliette Rennes Femmes en métiers d’hommes (éditions Bleu autour) explore, à travers un fonds inédit et riche de cartes postales de l’époque (1890-1930), la part visuelle de cette histoire.