Paris va faciliter la délivrance de visas de circulation pour les «talents étrangers»

Par

Laurent Fabius et Manuel Valls annoncent leur volonté d’améliorer, «partout où cela est possible», la délivrance des visas de court séjour dits de circulation et d’augmenter leur durée de validité.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Alors qu’un débat au Parlement est prévu en avril sur l’immigration professionnelle et l’accueil des étudiants étrangers, le ministre des affaires étrangères et le ministre de l’intérieur viennent d’annoncer, ce lundi 25 mars, dans un communiqué commun leur volonté d’améliorer, « partout où cela est possible », la délivrance des visas de court séjour dits de circulation et d’augmenter leur durée de validité. Des instructions ont été données en ce sens au réseau diplomatique et consulaire, précisent le quai d’Orsay et la place Beauvau.

Ces titres de séjour permettent à leurs titulaires de multiplier les allers-retours avec leur pays d’origine. Ils les autorisent ainsi à entrer et sortir plusieurs fois de l’espace Schengen sans être obligés de demander un nouveau visa à chaque déplacement. D’une durée de validité variant de six mois à cinq ans, ils permettent de séjourner quatre-vingt-dix jours en France et dans l’espace Schengen par période de six mois. Sont visés les hommes d’affaires, les universitaires, les scientifiques, les artistes ainsi que les touristes se rendant régulièrement en France.

Cette décision, indiquent Laurent Fabius et Manuel Valls, « concrétise l’engagement pris par le président de la République de simplifier les procédures de visas au bénéfice de ceux qui veulent “créer des emplois, développer des échanges, participer à l’effort de recherche ou de création artistique” ». Les deux ministres annoncent leur intention de proposer « prochainement » de nouvelles mesures destinées à « améliorer l’accueil des demandeurs de visas mais aussi à simplifier et rationaliser les dispositifs d’accès au séjour pour les compétences recherchées ». En 2011, 2,1 millions de visas en tout genre ont été délivrés, dont 1,9 de court séjour, selon les données officielles contenues dans le rapport annuel au parlement, nouvellement intitulé Les chiffres de la politique de l’immigration et de l’intégration.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale