Climat: la Ville de Paris fait un pas vers le «désinvestissement»

Par

Le Conseil de Paris a voté un vœu contre les investissements dans le secteur des énergies fossiles. C’est un tout premier pas vers le désinvestissement dans des activités contribuant au dérèglement climatique, alors qu’Oslo veut sortir du charbon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ville de Paris s’apprête-t-elle à désinvestir des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) ? Le conseil de Paris vient d’en ouvrir la possibilité en votant, le 16 mars, un vœu contre les investissements « dans des secteurs contribuant au changement climatique ». Concrètement, l’organisme qui gère les fonds du système de retraite par capitalisation des conseillers municipaux et généraux parisiens est « incité » par les élus à ne pas investir dans le charbon, le pétrole et le gaz. Idem pour le fonds de dotation que la ville vient de créer pour développer des « financements innovants » et notamment du mécénat, et recevoir des dons.