Grégory Doucet, l’inconnu aux portes de la mairie de Lyon

Par Nicolas Barriquand et Blandine Flipo (Mediacités Lyon)

À 46 ans, l’écologiste porté par son image de nouveau venu jamais élu est en passe de succéder à Gérard Collomb. Plus qu’une rupture politique, son émergence fulgurante sur la scène locale marque un changement d’époque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois maires d’arrondissement. Trois poids lourds des années Collomb. Trois anciens piliers d’un système en train de s’effondrer. Ce lundi 22 juin, Grégory Doucet, candidat EELV à l’hôtel de ville de Lyon, met en scène, devant la presse, le soutien que lui apportent Bernard Bochard, premier édile du 9e, Thierry Philip, à la tête du 3e jusqu’en 2018, et Christian Coulon, patron historique du 8e. Ce dernier est excusé car « souffrant ». Les deux autres justifient leur présence au QG de campagne des écologistes au nom de la cohérence.