France

A Marseille, une plainte pour violences et injures sexistes en garde à vue

Arrêtée à la fin de la manifestation contre les violences policières du 13 juin, une jeune femme dit avoir été insultée, intimidée et frappée par des policiers. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Quand Romane, 26 ans, retrace ce qui lui est arrivé le samedi 13 juin, elle assume ses responsabilités. Journaliste de profession, ayant travaillé pour de grands médias français depuis l’étranger, elle comprend le motif de son arrestation et reconnaît en partie ce qu’on lui reproche. Mais la jeune femme, jamais interpellée auparavant et dont le casier judiciaire est vierge, estime que les policiers l’ont traitée d’une manière « disproportionnée ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal