Estrosi a embauché à la métropole des amis qui n’ont pas laissé de traces de leur travail

Par

La chambre régionale des comptes, dans un rapport qui sera rendu public vendredi 27 novembre et auquel Mediapart a eu accès, dévoile comment Christian Estrosi contourne les règles de la fonction publique pour recruter au prix fort des personnalités utiles à sa carrière politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi, Christian Estrosi doit rendre public, lors d’un conseil métropolitain, un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) de Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la gestion de la métropole Nice Côte d’Azur. C’est le premier contrôle approfondi de cette métropole, créée le 1er janvier 2012 à l’initiative du maire de Nice, qui en est toujours le président.