Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »

Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ce binôme, qui a fait du tribunal de Pontoise (Val-d’Oise) un laboratoire de la lutte contre les violences faites aux femmes entre 2016 et 2020, entend aujourd’hui poursuivre son travail à la cour d’appel de Poitiers (Vienne). Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour, et Éric Corbaux, procureur général, ont mené une série d’innovations qui sont aujourd’hui développées ou débattues au niveau national : téléphone grave danger, bracelet antirapprochement pour les conjoints violents, audiences spécialisées dédiées aux violences faites aux femmes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal