Les risques de la future réforme du bac et du lycée

Par

Le ministre de l’éducation nationale veut rénover le bac et, par ricochet, le lycée, d’ici à 2021. Plusieurs pistes sont envisagées. Il veut laisser davantage de liberté à l’élève pour fabriquer son propre parcours. Mais certains enseignants craignent de voir leur matière se dévaloriser et des cursus à double vitesse se créer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour le moment, le projet de la mission Mathiot, censé proposer des pistes pour simplifier le baccalauréat, n’est pas d’une limpidité folle. L’universitaire missionné par Jean-Michel Blanquer a réalisé depuis trois mois une centaine d’entretiens avec différents acteurs de la communauté éducative afin de déterminer la meilleure voie à emprunter pour dépoussiérer l’examen bicentenaire, selon la volonté ministérielle et présidentielle (lire son rapport en intégralité ici).