FN: la victoire d'une stratégie locale

Par

Le Front national s’est hissé à la première place, avec 24,85 % des voix, loin devant ses adversaires de l'UMP et du PS. Cette dynamique est le résultat d'une stratégie d'implantation locale et de conquête des classes populaires, mise en place par Marine Le Pen à son arrivée à la tête du parti, en 2011.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Front national s’est hissé dimanche à la première place, avec 24,85 % des voix, loin de son record de 1989 (11,7 %). Mais c’est surtout l’écart avec ses adversaires qui retient l’attention. Le parti lepéniste termine quatre points devant l’UMP (20,8 % des voix) et plus de 10 points devant le PS (13,98 %). Il enverra 24 députés au parlement européen, contre trois actuellement. Cette dynamique est le résultat de la stratégie défendue par Marine Le Pen depuis de longues années, et mise en place activement à son arrivée à la tête du parti, en 2011. Décryptage.