Les débuts sulfureux de Sibyle Veil à Radio France

Par

Portée à la présidence de Radio France dans des conditions controversées, compte tenu de sa proximité avec l’Élysée, Sibyle Veil vient de prendre Guy Lagache comme bras droit, lequel a récemment contrevenu à la charte éthique de la Maison ronde, qu’il est supposé faire respecter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Décidément, Radio France va de mal en pis. Déstabilisée par des scandales à répétition – d’abord la révocation de son président Mathieu Gallet à la suite de sa condamnation, le 15 janvier 2018, à un an de prison avec sursis et à une amende de 20 000 euros pour favoritisme ; ensuite la nomination à cette même fonction dans des conditions controversées de Sibyle Veil, ancienne condisciple d’Emmanuel Macron à l’ENA, soutenue dans les coulisses par l’Élysée –, voici que l’entreprise publique connaît une nouvelle affaire tout aussi sulfureuse : l’affaire Guy Lagache.