HEC, EDHEC, ESSEC: le livre noir des grandes écoles

Par

Dans « À l’air libre » mercredi, le journaliste Iban Raïs parle de son livre, La fabrique des élites déraille (Robert Laffont). Également au sommaire : retour sur nos enquêtes sur l'ultradroite et les entreprises du CAC 40 qui se jouent de la crise.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

« À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres !

Au sommaire : 

> Le dernier rapport de l’Observatoire des multinationales révèle que, pour les entreprises du CAC 40, la crise, c’est surtout une belle opportunité pour gagner encore plus de sous. Nous faisons le point.

> L’ultradroite violente est de retour. Elle est misogyne et homophobe. Mediapart a enquêté et révèle un rapport confidentiel de la justice sur le sujet. Matthieu Suc, de la rédaction, nous raconte.

> HEC, EDHEC, ESSEC, trois grandes écoles de commerce qui forment les élites économiques françaises... Et dans lesquelles sexisme, viols, homophobie et racisme ont cours et où règne l’omerta. C’est le sujet du livre enquête du journaliste Iban Raïs, il est notre invité.

© Mediapart

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous