Municipales: à Montpellier, les hésitations de LREM favorisent les divisions

Par Benjamin Téoule (le D’Oc)

Après avoir choisi Benjamin Griveaux à Paris, La République en marche doit encore arbitrer dans plusieurs métropoles pour décider de sa stratégie. Montpellier fait aussi partie de ces grandes villes qui posent problème. Les tergiversations de l’Élysée accroissent la division des Marcheurs et laissent place aux aventures individuelles. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il a décidé de préempter la marque politique. Le député de La République en marche de la neuvième circonscription de l’Hérault, Patrick Vignal, s’est déclaré candidat aux prochaines élections municipales à Montpellier. Dans son annonce accordée à Midi Libre le 1er juin dernier, il demande à son mouvement d’être « testé ». Mais aucun calendrier n’est encore arrêté pour désigner l’investiture pour le scrutin de mars prochain. Le mouvement n’envoie aucun signal et reste muet sur le profil idéal pour incarner au mieux ses ambitions.