Vote du budget rectificatif pour 2022 : le Parlement reprend de la vigueur

Le projet de loi de finances rectificative pour 2022 a été adopté dans la nuit de mardi à mercredi par l’Assemblée nationale, à l'issue de débats qui se sont étirés en longueur et ont laissé apparaître des brèches dans la coalition présidentielle. Pour les oppositions, c’est le début d’une « reparlementarisation » de la vie politique. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Écouter l’article

© Mediapart

Après quatre jours de débats intenses, les députés ont adopté dans la nuit de mardi à mercredi le projet de loi de finances rectificative pour 2022, qui complète celui sur le pouvoir d’achat passé la semaine dernière. Il a été approuvé par 293 voix pour (dont LR), 146 contre et 16 abstentions, en l'absence du Rassemblement national : ses représentants ont quitté la séance à l'heure du scrutin pour protester contre la manière dont le gouvernement et ses troupes avaient effacé, quelques heures plus tôt, en imposant une « seconde délibération », le vote surprise d'un amendement centriste qui prévoyait une meilleure revalorisation des pensions de retraite dans la fonction publique (à hauteur de l'inflation, soit un coût de 500 millions d'euros).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal